Précarité alimentaire & confinement – Où trouver un repas dans Paris ? L’association PASTT a recensé dans cette affiche les différentes structures dans Paris pouvant accueillir des personnes en difficultés alimentaires en cette période de confinement pour s’y procurer un repas.

Depuis le 11 mars 2020, nous avons mis en place un protocole d’intervention spécifique, à caractère obligatoire et en vigueur jusqu’à nouvel ordre, pour protéger les personnes que nous soutenons ainsi que nos bénévoles et favoriser la non-propagation de l’épidémie de Covid19 :
.
  • Une veille sanitaire est effectuée par téléphone auprès des personnes soutenues les plus isolées et vulnérables pour s’assurer qu’il n’y ait pas de rupture dans le parcours de soins ;
  • Aucune activité collective ne sera réalisée ;
  • Aucune action individuelle ne sera réalisée auprès des enfants et personnes âgées soutenues par l’association ;
  • Aucune action individuelle ne sera réalisée si la personne soutenue et/ou nos bénévoles ont à minima un de ces facteurs :
    • nombre de CD4 égal ou inférieur à 200
    • comorbidités
    • l’un des symptômes suivants :
      • fièvre – rhume – toux – gêne respiratoire – maux de gorge – maux de tête – courbatures – fatigue
  • Nos interventions seront réalisées exclusivement à la demande des équipes soignantes pour apporter une réponse précise à une situation d’urgence, en limitant au maximum les déplacements, et en respectant formellement l’ensemble des consignes sanitaires.
 
 

Nous avons le plaisir de vous informer que notre rapport des activités 2019 est en ligne et téléchargeable.

“En 2019, ce sont 630 personnes séropositives ou malades du sida (adultes – adolescents – enfants) ayant entre 3 et 91 ans qui ont bénéficié d’une ou plusieurs actions de soutien individuel et/ou collectif […] ; Nous avons réalisé au total 966 actions d’accompagnement et de soutien personnalisés (entretiens d’évaluation initiale – accompagnement individuel – célébration des anniversaires) […] ; Ce sont 80 actions de resocialisation (sorties collectives – déjeuners mensuels – animations en structures de soins – ateliers) qui ont été réalisées, dont 50 en extérieur et 30 en structures […]”
 
Bonne lecture et découverte de notre bilan de l’année écoulée.
 

Un collectif d’associations de lutte contre le VIH à Paris (1), dont nous faisons parti, a interpellé les candidat-e-s à la mairie de Paris sur leurs engagements dans la lutte contre le sida et les discriminations.

Depuis des semaines, ce collectif bat la campagne « des municipales » pour mettre sur le haut de la pile les questions de santé et notamment les enjeux en matière de lutte contre le VIH et les hépatites, les enjeux de santé des groupes et populations les plus exposés aux risques. Ce collectif a interpellé les différents-es candidats-es (hors extrême droite) à la mairie de Paris pour connaître leurs ambitions pour la santé des Parisiens-nes.

Retrouvez l’état des lieux des engagements :  https://seronet.info/article/les-candidats-es-qui-sengagent-et-les-autres-86834

 
(1) : Acceptess-T, Act Up-Paris, Actions Traitements, Afrique Arc- En-Ciel, Afrique Avenir, AIDES, Arcat, Ardhis, Aremedia, Basiliade, Île-de-France Prévention Santé Sida, David & Jonathan, Dessine-Moi Un Mouton, Inter-LGBT, Le Kiosque Infos Sida, Médecins Du Monde Délégation Île-De-France , Les Petits Bonheurs, Les Séropotes, Sidaction, Sol En Si, Solidarité Sida.

Retrouvez l’interview de notre directeur dans le journal d’information destiné aux donateurs de SIDACTION “ensemble”, dans le cadre de leur dossier : “Cancers, une menace pour les personnes vivant avec le VIH”.

 

Quelle est la mission de votre association ?.
Nos actions visent à améliorer la qualité de vie et à réduire l’isolement des personnes vivant avec le VIH. Pour cela, nous réalisons des accompagnements personnalisés « sur mesure » : accompagnements à l’hôpital, dîners et sorties collectives.


Quel accompagnement proposez-vous aux personnes séropositives atteintes d’un cancer ?
Nous les accompagnons, en étroite collaboration avec les équipes soignantes, en vue de répondre à leurs demandes et besoins spécifiques. Nous travaillons sur le plaisir et l’estime de soi pour favoriser le maintien dans le parcours de soins et une meilleure observance.


Quels sont les enjeux en termes de prise en charge ?
Nous faisons tout pour favoriser le dialogue entre l’infectiologue et l’oncologue, qui est essentiel. Il faut aussi améliorer la prise en compte de la douleur et une meilleure information sur les interactions entre antirétroviraux et chimiothérapies.


Quelles difficultés particulières rencontrent ces personnes ?
Elles sont peu prises en charge au niveau psychologique, ce qui est pourtant essentiel face à l’épreuve du cancer. Les équipes soignantes ne peuvent répondre seules à leurs besoins, c’est pourquoi les aider à retrouver l’envie de se battre et de se soigner est si important.

Etre atteinte d’un cancer pour une personne séropositive est une épreuve de trop. Les plus précaires et les plus isolées doivent bénéficier d’un accompagnement spécifique, sous peine de baisser les bras et de sortir du système de soins. Grâce à votre générosité, les associations pourront continuer à faire le lien avec l’hôpital et les équipes soignantes, et aider les personnes à combattre à la fois le cancer et le VIH.

Nous avons le privilège d’avoir été sélectionné, avec l’association Tandem, pour se voir attribuer les bénéfices de ces deux soirées.

Pour la 18ème édition des Voix Contre le SIDA, retrouvez la charmante Charlène Duval, les Caramels Fous, Equivox et les Melo’Men pour 2h30 de gala.

La billetterie est ouverte ici : https://tinyurl.com/tjlc8j2

Nous vous attendons nombreuses et nombreux pour passer deux soirées merveilleuses, permettant dans le même temps, de nous soutenir ainsi que l’association Tandem.

Quand ? : Jeudi 2 et vendredi 3 avril 2020 à 20h
Où ? : Au Théâtre Déjazet – 41 Boulevard du Temple, 75003 Paris

Retrouvez l’interview : “Rencontre avec Vincent, Les Petits Bonheurs”, réalisée par la Fondation ADREA, suite au soutien de leur part de 2017 à 2019.

Vincent Bertrand : Avant de rejoindre Les Petits Bonheurs en 2018, j’étais directeur d’une association consacrée à l’auto-support des personnes malades du SIDA. Ce qui m’a plu dans le projet associatif des Petits Bonheurs, c’est …

Lire l’interview dans son intégralité :

https://fondation.adrea.fr/actualites/portrait-partenaire-les-petits-bonheurs-association-accompagnement-personnes-vih

Le COREVIH Île-de-France Est recrute son/sa Assistant(e) polyvalent(e) / Assistante administrative.

Le COREVIH (Comité de Coordination de lutte contre le VIH et les IST) IDF Est a pour mission d’améliorer et d’harmoniser l’offre de prévention, de soins, médico-sociale et associative de son territoire (75, 77, 91 et 93) dans le domaine du VIH et des IST.

Le Comité qui réunit 23 établissements hospitaliers suivant des patients VIH+, doit favoriser la circulation de l’information et mettre en cohérence les actions menées dans divers domaines notamment en matière de santé publique, de prise en charge des patients et de recherche.

Lors de deux sorties collectives, une quinzaine de personnes conviées, ont été conquises par le jeu des acteurs, l’humour et l’évidente complicité qui émanent de ce trio.

Deux temps de partage, qui a permis aux personnes présentes de tisser des nouveaux liens sociaux et de réinvestir un quotidien.

Nous remercions chaleureusement l’équipe “d’Ada Production” pour les places offertes à deux représentations de la pièce “Dîner de famille” au Café de la Gare.

Ce dimanche 2 février, nous avons eu le privilège d’assister à une représentation du cirque “Le Roux” au théâtre “Libre”.

Nous avons ri tout au long du spectacle et avons été subjugués par les prouesses acrobatiques de ces comédiens/athlètes.

Pour rappel, nos sorties collectives de resocialisation permettent aux personnes accompagnées par l’association, de favoriser la création de nouveaux liens sociaux et de rompre avec la monotonie du quotidien par le partage de moments conviviaux et festifs.

Nous remercions chaleureusement la chargée de production de nous avoir gracieusement offert ces places. Elles ont fait le bonheur du groupe présent.