J’ai décidé de rejoindre l’association LES PETITS BONHEURS, voilà 8 ans, j’étais au chômage et j’ai eu envie de mettre à profit une partie de ce nouveau temps libre en me tournant vers les autres, j’hésitais sur l’association à choisir et la nature de mon engagement mais en voyant le fondateur des PETITS BONHEURS Grégory BEC à la télévision, j’ai décidé que ce serait celle là et pas une autre.

Le bénévolat m’apporte beaucoup de joie, le plaisir de faire plaisir (ou d’essayer…) sans rien attendre en retour, et, paradoxalement, me permet de recevoir énormément en retour. C’est vraiment un échange : un regard, un sourire un « merci » apportent tellement, j’essaie d’apporter une certaine énergie, un peu de gaîté, de plaisir, de temps, sans jugement, sans apriori.

Je me souviens par exemple, avec beaucoup d’émotions d’une visite à des personnes hospitalisées depuis longtemps un soir de 31 Décembre : des gens très isolés, fragiles à qui nous avons apporté quelques douceurs : leur façon de recevoir ces petits cadeaux ont été mon plus beau cadeau cette année-là.

Béatrice LEROYER rejoint l’équipe des Petits Bonheurs en tant que coordinatrice de projets Nouvelle-Aquitaine.

Durant toute sa vie professionnelle, Béatrice a accompagné l’autonomie et le développement des personnes et des projets associatifs. Elle a exercé différentes missions dans des associations de solidarité internationale puis en France dans des centres sociaux.

Le point commun? Favoriser les conditions qui permettent à chaque personne de se réaliser et d’avancer. Avoir la chance d’être le témoin du cheminement de l’autre est un tel moteur pour elle, qu’elle s’est même formée au métier de coach professionnel et a créé son entreprise dédiée à l’accompagnement.

Avec le soutien de Pascal, notre administrateur bénévole basé à Bayonne, elle sera désormais le point de contact des Petits Bonheurs sur la région !

N’hésitez pas à lui écrire sur beatrice.leroyer@lespetitsbonheurs.org.

 

Ce mois-ci, les témoignages d’Aline et Pascal, deux bénévoles des Petits Bonheurs, sont mis en lumière sur le blog de l’engagement de la plate-forme https://www.jeveuxaider.gouv.fr/engagement/temoignage/les-petits-bonheurs-donner-un-appui-aux-personnes-vivant-avec-le-vih-ou-malades-du-sida/ !

Nous vous partagerons régulièrement les témoignages de nos bénévoles dont les parcours d’engagement sont aussi divers qu’enrichissants. Et si l’aventure vous tente, n’hésitez pas ! https://www.lespetitsbonheurs.org/devenez-benevole/

Thibaut VIGNES rejoint l’équipe des Petits Bonheurs en tant que nouveau Directeur Général. 

Durant ses 10 années à des postes de coordination et de direction d’associations, Thibaut a eu l’occasion de travailler dans des milieux très divers : la coopération internationale, l’éducation populaire, la jeunesse, l’animation et les solidarités locales. 

Engagé également à titre personnel dans des associations de lutte contre les discriminations (notamment dans le monde du sport et de la culture), c’est avec beaucoup d’énergie et d’idées qu’il vient apporter une nouvelle pierre au projet des Petits Bonheurs ! 

Après trois riches semaines de passation, il remplace donc Vincent BERTRAND, parti le 31 mars pour de nouveaux horizons (ensoleillés !).

Compte tenu du contexte, nous continuons nos ateliers en visio, ainsi ce Samedi 3 Avril, nous avons organisé un atelier de « Pâques » dédié aux enfants. Munis de boites d’œufs, de peinture et d’autocollants, ils ont réalisé leurs propres œufs décoratifs dans la joie et la bonne humeur.

Les enfants ont pu développer leur imagination et leur créativité, tout en apprenant à gérer leur concentration. Le temps de cet atelier, les mamans ont pu prendre un temps pour elles, avec toujours un œil confiant et amusé vers les écrans !

Quelques créations ci-dessous (que des pièces uniques !) :

L’association « Les Petits Bonheurs » recherche son/sa futur/e Coordinateur/trice de projets en Nouvelle-Aquitaine.

Dans le cadre du programme d’action, il/elle assure la coordination, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du programme d’action Nouvelle-Aquitaine.

Pour en savoir plus sur le poste, retrouvez l’offre d’emploi détaillée ci-dessous.

N’hésitez pas à partager l’offre d’emploi dans vos réseaux.

 

Le week-end du SIDACTION 2021 aura lieu ces 26, 27 et 28 mars. SIDACTION et ses 31 médias partenaires sont plus que jamais engagés pour trois jours de mobilisation, de sensibilisation et de collecte auprès du grand public en faveur de la lutte contre le sida. A la suite de l’annulation du SIDACTION 2020 et d’un contexte toujours incertain pour son édition 2021, SIDACTION est en danger et a plus que jamais besoin de vous !

 

Pour soutenir Sidaction :

Par téléphone : en appelant le 110 (numéro d’appel gratuit)

Par Internet : www.sidaction.org
Par courrier : Sidaction – 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS

Par SMS : pour faire un petit don de 5€, envoyez le mot « DON » au 92 110 (coût d’envoi du SMS gratuit ou inclus dans les forfaits SMS)

 

Leur dossier de presse est téléchargeable ci-dessous.

Nous avons le plaisir de vous informer que notre rapport des activités 2020 est en ligne et téléchargeable.

En 2020, ce sont 496 personnes séropositives ou malades du sida (adultes – adolescents – enfants) ayant entre 4 et 92 ans qui ont bénéficié d’une ou plusieurs actions de soutien individuel et/ou collectif […] ; Nous avons réalisé au total 1081 actions d’accompagnement et de soutien personnalisés (entretiens d’évaluation initiale – accompagnement individuel – célébration des anniversaires) […] ; Ce sont 40 actions de resocialisation (sorties collectives  – animations en structures de soins – ateliers) qui ont été réalisées, dont 22 en extérieur, 11 en visio et 7 en structures […]”

Bonne lecture et découverte de notre bilan de l’année écoulée.

Le dimanche 7 mars, un atelier « karaoké » a été organisé par deux bénévoles en visio.

Libre de choisir les chansons de leurs choix, les participants se sont sentis suffisamment à l’aise pour chanter seul ou ensemble.

Au travers de la musique, ce moment convivial et de partage a permis d’établir un lien de confiance entre eux, favorisant la création de liens sociaux et renforçant l’estime de soi.

Le projet de campus Hôpital Grand Paris Nord (CHGPN) prévoit la fusion de 2 grands CHU, Bichat et Beaujon. Le nouvel hôpital doit être construit à St Ouen avec une ouverture prévue en 2028.

Bichat + Beaujon, c’est actuellement 1049 lits ; le capacitaire (révisé à la hausse en post-COVID) du nouvel hôpital est de 744 lits : la perte de lits programmée est donc de 305, soit 29 % du capacitaire. Pourtant, cette diminution de l’offre de soins publique repose sur un raisonnement irréaliste qui suppose :
– une diminution de la durée moyenne de séjour de 30% par rapport à la moyenne nationale sans aucune justification médicale ou organisationnelle
– un taux d’occupation des lits de 95%, alors même qu’au-delà de 85% de taux d’occupation, il n’est plus possible d’accueillir les patients non programmés.

A l’heure actuelle, les hôpitaux Bichat et Beaujon n’arrivent déjà pas à prendre en charge au minimum 1 patient sur 3 qui consulte aux urgences.

C’est pourquoi, « Les Petits Bonheurs » sont cosignataires de cette lettre.

Premiers signataires :

Associations de patients :
– AIDES
– AMRYC – Association des Maladies Héréditaires du RYthme Cardiaque
– AMVF – Association des malades des vaisseaux du foie
– APCH – Association des malades ayant une pancréatite chronique héréditaire
– France Vascularites
– JADE – Association nationale Jeunes AiDants Ensemble
– Les Petits Bonheurs
– MARFANS, l’association française des syndromes de Marfan et Apparentés
– Médecins du Monde Ile-de- France
– SIC, Soutien à l’insuffisance cardiaque

Collectifs citoyens :
– « Pas ça, pas là, pas comme ça! » Saint Ouen, Collectif du 18ème en lutte

Collectifs et syndicats hospitaliers :
– CFDT Bichat, CFTC Bichat, CGT Bichat, CIH Beaujon, CIH Bichat, CIU Beaujon, CIH Delafontaine (Saint-Denis), CIU Delafontaine (Saint-Denis), CIH Robert Debré, CIH Lariboisière, Sud santé Beaujon, Sud santé Bichat

Une pétition est en ligne et le Parisien vient de publier un article sur le web qui sera sur papier demain. Merci de signer et diffuser la pétition : https://www.wesign.it/fr/paris-18/projet-grand-hopital-nord–non-a-la-fermeture-de-plus-de-300-lits

Retrouvez ci-dessous, la Lettre ouverte au Président de la République, Emmanuel MACRON