Les Petits Bonheurs, c’est d’abord une rencontre inattendue. Au détour d’une promenade dans le 9ème arrondissement, j’ai emprunté la rue Duperré et découvert le local de l’association au doux nom qui n’a pas manqué d’attirer mon attention.

Déjà engagé dans la lutte contre le VIH auprès d’une célèbre association de prévention, j’ai cependant souhaité me rapprocher de l’humain en le replaçant au centre de l’attention. Les Petits Bonheurs me permettant cette proximité, je n’ai alors pas hésité et me suis engagé comme bénévole, engagement qui dure depuis plus d’un an et demi maintenant.

Je travaille à plein temps la semaine mais l’organisation des Petits Bonheurs fait que des besoins naissent également le week-end, il m’est alors aisé de conjuguer vie pro, vie perso et bénévolat.

C’est toujours avec dévouement et empathie (qualités à mon sens indispensables pour ce faire) que je réalise chacun de mes accompagnements. C’est une évidence pour moi d’aider mon prochain qu’il s’agisse d’un soutien moral autour d’un café, d’une aide pour une démarche administrative ou encore d’une visite à l’hôpital.

Pour beaucoup des personnes que nous accompagnons, leur accorder du temps en les écoutant, en partageant et parfois en les rassurant est précieux car l’isolement auquel elles font face fait souvent obstacle à ces moments si chers.

Mon souvenir le plus intense fut lorsque que j’ai emmené au restaurant l’une de nos personnes suivies pour célébrer ses 80 ans, l’émotion la gagna au moment du dessert pour souffler ses bougies tellement elle était heureuse d’avoir eu une présence le jour de son anniversaire…

C’est ça « Les Petits Bonheurs », autant de petites attentions dont l’objectif est de (re)donner le sourire et de faire plaisir pour fuir la solitude !

 

Maxime Ricolleau, bénévole à l’association les petits bonheurs. Paris, 16 octobre 2019.

 

Ce mois-ci, les témoignages d’Aline et Pascal, deux bénévoles des Petits Bonheurs, sont mis en lumière sur le blog de l’engagement de la plate-forme https://www.jeveuxaider.gouv.fr/engagement/temoignage/les-petits-bonheurs-donner-un-appui-aux-personnes-vivant-avec-le-vih-ou-malades-du-sida/ !

Nous vous partagerons régulièrement les témoignages de nos bénévoles dont les parcours d’engagement sont aussi divers qu’enrichissants. Et si l’aventure vous tente, n’hésitez pas ! https://www.lespetitsbonheurs.org/devenez-benevole/

Thibaut VIGNES rejoint l’équipe des Petits Bonheurs en tant que nouveau Directeur Général. 

Durant ses 10 années à des postes de coordination et de direction d’associations, Thibaut a eu l’occasion de travailler dans des milieux très divers : la coopération internationale, l’éducation populaire, la jeunesse, l’animation et les solidarités locales. 

Engagé également à titre personnel dans des associations de lutte contre les discriminations (notamment dans le monde du sport et de la culture), c’est avec beaucoup d’énergie et d’idées qu’il vient apporter une nouvelle pierre au projet des Petits Bonheurs ! 

Après trois riches semaines de passation, il remplace donc Vincent BERTRAND, parti le 31 mars pour de nouveaux horizons (ensoleillés !).

Compte tenu du contexte, nous continuons nos ateliers en visio, ainsi ce Samedi 3 Avril, nous avons organisé un atelier de « Pâques » dédié aux enfants. Munis de boites d’œufs, de peinture et d’autocollants, ils ont réalisé leurs propres œufs décoratifs dans la joie et la bonne humeur.

Les enfants ont pu développer leur imagination et leur créativité, tout en apprenant à gérer leur concentration. Le temps de cet atelier, les mamans ont pu prendre un temps pour elles, avec toujours un œil confiant et amusé vers les écrans !

Quelques créations ci-dessous (que des pièces uniques !) :

L’association « Les Petits Bonheurs » recherche son/sa futur/e Coordinateur/trice de projets en Nouvelle-Aquitaine.

Dans le cadre du programme d’action, il/elle assure la coordination, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du programme d’action Nouvelle-Aquitaine.

Pour en savoir plus sur le poste, retrouvez l’offre d’emploi détaillée ci-dessous.

N’hésitez pas à partager l’offre d’emploi dans vos réseaux.

 

Le week-end du SIDACTION 2021 aura lieu ces 26, 27 et 28 mars. SIDACTION et ses 31 médias partenaires sont plus que jamais engagés pour trois jours de mobilisation, de sensibilisation et de collecte auprès du grand public en faveur de la lutte contre le sida. A la suite de l’annulation du SIDACTION 2020 et d’un contexte toujours incertain pour son édition 2021, SIDACTION est en danger et a plus que jamais besoin de vous !

 

Pour soutenir Sidaction :

Par téléphone : en appelant le 110 (numéro d’appel gratuit)

Par Internet : www.sidaction.org
Par courrier : Sidaction – 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS

Par SMS : pour faire un petit don de 5€, envoyez le mot “DON” au 92 110 (coût d’envoi du SMS gratuit ou inclus dans les forfaits SMS)

 

Leur dossier de presse est téléchargeable ci-dessous.

Nous avons le plaisir de vous informer que notre rapport des activités 2020 est en ligne et téléchargeable.

En 2020, ce sont 496 personnes séropositives ou malades du sida (adultes – adolescents – enfants) ayant entre 4 et 92 ans qui ont bénéficié d’une ou plusieurs actions de soutien individuel et/ou collectif […] ; Nous avons réalisé au total 1081 actions d’accompagnement et de soutien personnalisés (entretiens d’évaluation initiale – accompagnement individuel – célébration des anniversaires) […] ; Ce sont 40 actions de resocialisation (sorties collectives  – animations en structures de soins – ateliers) qui ont été réalisées, dont 22 en extérieur, 11 en visio et 7 en structures […]”

Bonne lecture et découverte de notre bilan de l’année écoulée.