Les Petits Bonheurs, c’est d’abord une rencontre inattendue. Au détour d’une promenade dans le 9ème arrondissement, j’ai emprunté la rue Duperré et découvert le local de l’association au doux nom qui n’a pas manqué d’attirer mon attention.

Déjà engagé dans la lutte contre le VIH auprès d’une célèbre association de prévention, j’ai cependant souhaité me rapprocher de l’humain en le replaçant au centre de l’attention. Les Petits Bonheurs me permettant cette proximité, je n’ai alors pas hésité et me suis engagé comme bénévole, engagement qui dure depuis plus d’un an et demi maintenant.

Je travaille à plein temps la semaine mais l’organisation des Petits Bonheurs fait que des besoins naissent également le week-end, il m’est alors aisé de conjuguer vie pro, vie perso et bénévolat.

C’est toujours avec dévouement et empathie (qualités à mon sens indispensables pour ce faire) que je réalise chacun de mes accompagnements. C’est une évidence pour moi d’aider mon prochain qu’il s’agisse d’un soutien moral autour d’un café, d’une aide pour une démarche administrative ou encore d’une visite à l’hôpital.

Pour beaucoup des personnes que nous accompagnons, leur accorder du temps en les écoutant, en partageant et parfois en les rassurant est précieux car l’isolement auquel elles font face fait souvent obstacle à ces moments si chers.

Mon souvenir le plus intense fut lorsque que j’ai emmené au restaurant l’une de nos personnes suivies pour célébrer ses 80 ans, l’émotion la gagna au moment du dessert pour souffler ses bougies tellement elle était heureuse d’avoir eu une présence le jour de son anniversaire…

C’est ça « Les Petits Bonheurs », autant de petites attentions dont l’objectif est de (re)donner le sourire et de faire plaisir pour fuir la solitude !

 

Maxime Ricolleau, bénévole à l’association les petits bonheurs. Paris, 16 octobre 2019.

 

“À travers une démarche collective, reposant sur la participation des militants-es et des personnes accompagnées par AIDES, ce rapport se veut force de proposition afin de faire évoluer la situation.”

Retrouvez l’intégralité du rapport discriminations 2020 de AIDES : https://www.aides.org/publication/rapport-discriminations-2020

 

Retrouvez dans le cadre de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida, notre communiqué de presse en PDF ci-dessous :

“VIH-sida (et crise sanitaire) : L’association “Les Petits Bonheurs” lance un appel aux dons et aux bénévoles.

 

 

Retrouvez dans le cadre de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida, l’interview de Laurent, personne soutenue et accompagnée par Les Petits Bonheurs :

https://podcast.ausha.co/la-voix-de-sidaction/les-petits-bonheurs-laurent

Retrouvez dans le cadre de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida, l’interview de notre Directeur réalisée et publié par Doctissimo :

https://videos.doctissimo.fr/sante/maladies-infectieuses/association-les-petits-bonheurs

 

A l’occasion de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida, Les Amis du Patchwork des Noms nous proposent de se retrouver pour une Cérémonie contre l’Oubli virtuelle à l’initiative du Patchwork des Noms, des Sœurs de la Perpétuelle Indulgence (couvent de Paris et de Paname) et de Solidarité Sida pour honorer la mémoire des victimes du VIH/sida.

Rendez-vous mardi 1er décembre à 19h sur la page Facebook Les Amis du Patchwork des Noms 

Nous espérons partager ce moment d’émotion avec vous tou.te.s.

 

Nous profitons de cette date « symbolique » pour vous rappeler que cette lutte est quotidienne pour les personnes que nous accompagnons. C’est pour cela que nous agissons et nous nous mobilisons depuis plus de 10 ans, pour être présent à leurs côtés chaque jour qui passe. Tout cela a un coût, c’est pourquoi, nous faisons appel à votre générosité pour nous soutenir et faire perdurer nos actions.

En tant qu’association reconnue d’intérêt général, chaque don est déductible de vos impôts à hauteur de 66%, si vous souhaitez nous aider, votre don serait, lui, utilisé à 100% à bon escient au profit des personnes accompagnées par l’association.

 

1er Décembre 2020