L’association « Les Petits Bonheurs » recherche son/sa futur/e Directeur/trice général/e.

Il/Elle sera garant/e de la qualité du fonctionnement, du développement et de l’intégrité de l’association dans le respect de ses valeurs et des orientations définies par le Conseil d’Administration.

Retrouvez l’offre d’emploi détaillée ci-dessous

N’hésitez pas à diffuser dans vos réseaux cette offre d’emploi.

 

 

 

Découvrez la série informative « VI(H)E au féminin », issue des travaux de la commission Femmes du COREVIH Ile-de-France Est, en partenariat avec les étudiant-es de l’école e-artsup.

A l’occasion de la journée mondiale 2020 de lutte contre le SIDA (1er décembre), le COREVIH Ile-de-France Est s’engage aux côtés des femmes vivant avec le VIH pour lutter contre les discriminations et les stigmatisations qu’elles vivent dans la sphère privée.

En 5 épisodes de 45 secondes, cette série aborde avec clarté le désir de maternité, la sérodifférence au sein du couple et la prévention diversifiée auprès des jeunes.

Vous pouvez visionner et télécharger cette série ici* . N’hésitez à relayer ces 5 vidéos au sein de vos réseaux personnels et professionnels…

Les cinq épisodes sont également à retrouver ici :

– Episode 1 : Toutes les femmes de ta VI(H)E

– Episode 2 : Porteuse de VI(H)E

– Episode 3 : VI(H)E commune

– Episode 4 : Il aura vos yeux, pas le VIH

– Episode 5 : Entrons dans le VI(H)F du sujet

 

*Pour les télécharger : faites clic droit sur la vidéo, puis « Enregistrer la vidéo sous…

Ce dimanche 22 novembre 2020, nous avons organisé un atelier “cuisine”, en visio, ayant permis partage, convivialité et détente pour les quatre participants gastronomes.

Après avoir recensé les équipements et ustensiles de cuisine ainsi que les allergènes et restrictions alimentaires des participants, des bénévoles ont été missionnés pour faire et livrer les courses en amont, en gardant le menu secret jusqu’au dernier instant.

Cet atelier et ce repas partagé ont permis de lutter contre l’isolement exacerbé par la crise sanitaire que nous vivons.

Une expérience à renouveler et à essaimer !

 

Nous avons le plaisir de vous informer que nous accueillons, Camille, notre toute première « Chargée de communication » pour une durée d’un an.

Particulièrement touchée par notre cause, elle n’a pas hésité à déposer sa candidature.

Après l’obtention de son diplôme de BTS, elle a décidé de poursuivre ses études en alternance dans la communication. Camille est actuellement étudiante en 3ème année de Licence Professionnelle Chargé de Communication Digitale des Collectivités Territoriales et des Associations.

Cela va lui permettre d’enrichir son expérience professionnelle, de faire de nouvelles rencontres, de développer ses connaissances et de nous apporter ses compétences dans le domaine de la communication.

Nous sommes ravis de son arrivée : Bienvenue Camille !

 

Mme Camille RENARD
Chargée de communication

Les Séropotes, association loi de 1901, est agréée par le Ministère de la Santé. Elle accompagne les personnes vivant avec le VIH et leurs proches. A ce titre, elle propose de nombreuses activités, dont différentes solutions de reconstruction de l’estime de soi (individuelles ou collectives), une aide dans l’élaboration de stratégies individuelles pour mieux vivre avec le VIH, de nombreuses activités conviviales ou de ressourcement, ainsi que différents outils d’information.
Elle mène également une activité de plaidoyer contre la sérophobie du quotidien. Dans le cadre de ses missions, Les Séropotes sont à la recherche d’un/e directeur/trice opérationnel/le.

Pour en savoir plus et pour répondre à cette offre, c’est par ici.

Date limite de candidature : 15 décembre 2020

 

Comme lors du premier confinement, les bénévoles et salariés restent mobilisés pour maintenir le lien avec les personnes accompagnées par l’association et rassurer les plus inquiets.

En lien avec les équipes soignantes et partenaires sociaux, nous veillons au maintien dans leur parcours de soins afin d’éviter toute rupture de celui-ci et achetons des produits alimentaires et de première nécessité pour les plus précaires.

Au-delà des échanges téléphoniques individuels, des moments collectifs et conviviaux “numériques” vont être organisés pour lutter contre l’isolement, favoriser les échanges et la création de liens sociaux.

Si nous ne pouvons sortir, nous pouvons agir et face au Covid, comme au VIH, nous ne baisserons pas les bras.