Blog Elements

You can display blog posts in various ways with the « Blog Post » element/shortcode. You can see one example here and even more at the blog main menu item of this demo.

Les Petits Bonheurs, c’est d’abord une rencontre inattendue. Au détour d’une promenade dans le 9ème arrondissement, j’ai emprunté la rue Duperré et découvert le local de l’association au doux nom qui n’a pas manqué d’attirer mon attention.

Déjà engagé dans la lutte contre le VIH auprès d’une célèbre association de prévention, j’ai cependant souhaité me rapprocher de l’humain en le replaçant au centre de l’attention. Les Petits Bonheurs me permettant cette proximité, je n’ai alors pas hésité et me suis engagé comme bénévole, engagement qui dure depuis plus d’un an et demi maintenant.

Je travaille à plein temps la semaine mais l’organisation des Petits Bonheurs fait que des besoins naissent également le week-end, il m’est alors aisé de conjuguer vie pro, vie perso et bénévolat.

C’est toujours avec dévouement et empathie (qualités à mon sens indispensables pour ce faire) que je réalise chacun de mes accompagnements. C’est une évidence pour moi d’aider mon prochain qu’il s’agisse d’un soutien moral autour d’un café, d’une aide pour une démarche administrative ou encore d’une visite à l’hôpital.

Pour beaucoup des personnes que nous accompagnons, leur accorder du temps en les écoutant, en partageant et parfois en les rassurant est précieux car l’isolement auquel elles font face fait souvent obstacle à ces moments si chers.

Mon souvenir le plus intense fut lorsque que j’ai emmené au restaurant l’une de nos personnes suivies pour célébrer ses 80 ans, l’émotion la gagna au moment du dessert pour souffler ses bougies tellement elle était heureuse d’avoir eu une présence le jour de son anniversaire…

C’est ça « Les Petits Bonheurs », autant de petites attentions dont l’objectif est de (re)donner le sourire et de faire plaisir pour fuir la solitude !

 

Maxime Ricolleau, bénévole à l’association les petits bonheurs. Paris, 16 octobre 2019.

 

Fin 2021, l’association a mené une enquête auprès de 74 personnes suivies par l’association avec l’ambition de répondre (du moins partiellement) à la question de l’impact de l’accompagnement Petits Bonheurs sur la qualité de vie de ces personnes.

L’infographie ci-jointe en reprend les principaux résultats :

Si ce document vous interpelle de quelque manière que ce soit et/ou si vous pensez qu’il puisse être valorisé dans un espace collectif de réflexion/d’action, n’hésitez pas à nous contacter pour en échanger. 

Il est également diffusable, aussi largement que vous le souhaitez ! 

 

Les Petits Bonheurs,

Association créée en 2008, a pour mission d’accompagner et de soutenir des personnes vivant avec le VIH, particulièrement isolées socialement et affectivement. L’association s’attache à construire avec chaque personne un parcours d’accompagnement personnalisé autour des notions d’envie et de plaisir, pour la mise en oeuvre de « petits bonheurs » qui viennent progressivement impacter positivement l’ensemble des déterminants d’une meilleure qualité de vie.

Pourquoi et comment cette enquête ?

Chaque année, Les Petits Bonheurs interrogent les personnes suivies par l’association pour évaluer les actions mises en oeuvre. En 2021, nous avons posé les bases d’un travail nouveau que nous envisageons sur le long terme : mesurer l’impact de 15 ans d’action de l’association sur la qualité de vie des personnes qu’elle a accompagnées.
A ce titre, nous avons réalisé une enquête auprès de 74 personnes dont certains résultats sont présentés dans ce document.

Les personnes ont été sollicitées par téléphone afin de remplir un formulaire anonyme en ligne. La plupart des personnes ont pu répondre à toutes les questions sans besoin d’aide extérieure. 11 personnes ont été assistées par un membre de l’équipe bénévole ou salariée de l’association.

Certaines personnes, qui participent pourtant à nos actions, n’ont pas été sollicitées pour diverses raisons : troubles cognitifs ne permettant pas une pleine maîtrise du formulaire et de ses questions, situations d’hospitalisation ou de résidence (MAS, EHPAD) ne réunissant pas les conditions techniques et/ou de confidentialité nécessaires, etc.

Ce biais doit être pris en compte dans l’analyse globale des résultats et corrigé dans nos futurs travaux d’évaluation et de mesure d’impact.

 

Nous avons interrogé les personnes à propos de l’impact de notre accompagnement sur 15 déterminants de leur qualité de vie. Ces déterminants ont été choisis au regard de la nature de notre projet et de ses objectifs. Ils peuvent être regroupés en 5 catégories présentées ci-dessous :

Diriez-vous que le fait d’être accompagné et soutenu par Les Petits Bonheurs, depuis que vous connaissez l’association, vous a permis de : *

82%  Me sentir mieux mentalement, moins vulnérable aux « coups de blues »

75%  Avoir plus confiance en moi, de me sentir mieux dans ma peau

66%  Avoir de nouveaux rêves et projets pour l’avenir

71%  Aller plus facilement vers d’autres personnes

70%  Mieux accepter ma séropositivité

66%  Etre plus autonome dans mes déplacements et dans ma vie quotidienne

66%  Mieux rechercher et savourer des moments de plaisir dans ma vie

 

 

En se projetant dans l’avenir, qu’attendriez-vous comme effets dans votre vie de l’accompagnement des Petits Bonheurs ? (3 choix maximum possibles) *

44%  Avoir de nouveaux rêves et projets pour l’avenir

42%  Me sentir mieux mentalement, moins vulnérable aux « coups de blues »

32%  Avoir plus confiance en moi, de me sentir mieux dans ma peau

40%  Aller plus facilement vers d’autres personnes

29%  Avoir une vie affective et sexuelle plus épanouie

34%  Mieux rechercher et savourer des moments de plaisir dans ma vie

34%  Mieux comprendre ma maladie

* Résultats complets disponibles auprès de l’association

__________________________________________________________

Cette enquête a permis de confirmer l’importance et la nécessité du projet des Petits Bonheurs et, pour l’avenir, de nous positionner comme un acteur de santé défendant une approche globale autour de l’amélioration de la qualité de vie des personnes.

Redonner des envies à la vie aux personnes vivant avec le VIH très isolées et vulnérables, c’est leur permettre de se sentir mieux mentalement, de leur donner du courage pour affronter les galères quotidiennes, de trouver les clés pour retrouver du plaisir avec d’autres personnes, de prévenir la perte de l’autonomie et de certaines fonctions cognitives, de prendre soin de leur santé et de leur corps… et tant d’autres choses.

Un message parfois dur à faire entendre que nous continuerons de porter dans les années à venir.

La valorisation de ce travail interne doit nous amener à mobiliser les ressources externes afin de mener une enquête de plus grande envergure en vue de la célébration des 15 ans des Petits Bonheurs en 2023.

__________________________________________________________

 

Ils nous soutiennent :

 

Professeur Jean-Michel MOLINA « Un lien régulier qui facilite la prise en charge »

Depuis juillet 2019, à la demande du Professeur Molina, une convention de partenariat nous lie au SMIT de l'hôpital Saint-Louis. Un binôme de bénévoles y intervient chaque semaine et se rend auprès des patients identifiés  en amont par…

Hélène, bénévole depuis 2020

,
Je m’appelle Hélène, j'ai 50 ans. L’idée d’être bénévole me trottait dans la tête depuis 1 ou 2 ans. En 2020, après le premier confinement durant lequel je me suis sentie inutile face au désespoir de beaucoup de personnes…

L’Appel : Pour en finir avec le sida : 10 choix politiques »

L’association Petits Bonheurs, au côté de nombreux acteurs et nombreuses actrices de la lutte contre le sida, est signataire d’un appel intitulé « Pour en finir avec le sida : 10 choix politiques – l’appel des actrices…

SIDACTION 2022 : LES 25, 26 ET 27 MARS

Le week-end du SIDACTION 2022 aura lieu les 25, 26 et 27 mars prochains.  SIDACTION et ses 33 partenaires - dont deux nouveaux, FUN RADIO et LA CHAÎNE L’EQUIPE - restent engagés pour trois jours de mobilisations, de sensibilisation et de collecte. Fragilisée par deux années de pandémie, la lutte contre le SIDA a plus que jamais besoins de vous.

Serge, bénévole depuis 2016

,
Bénévole HOIZAY Serge 61 ans, dans l’association depuis cinq ans. J’ai ressenti la nécessité d’agir au sein d’une association d’entraide envers ceux qui vivent le VIH depuis que ...

Albina, bénévole depuis 2018

,
Bonjour je m’appelle Albina, j’ai 56 ans, je suis aux Petits Bonheurs depuis 2018. Je suis arrivée dans l’association par...