Comme lors du premier confinement, les bénévoles et salariés restent mobilisés pour maintenir le lien avec les personnes accompagnées par l’association et rassurer les plus inquiets.

En lien avec les équipes soignantes et partenaires sociaux, nous veillons au maintien dans leur parcours de soins afin d’éviter toute rupture de celui-ci et achetons des produits alimentaires et de première nécessité pour les plus précaires.

Au-delà des échanges téléphoniques individuels, des moments collectifs et conviviaux “numériques” vont être organisés pour lutter contre l’isolement, favoriser les échanges et la création de liens sociaux.

Si nous ne pouvons sortir, nous pouvons agir et face au Covid, comme au VIH, nous ne baisserons pas les bras.