J’ai commencé à faire du bénévolat il y a presque 10 ans chez Solidarité Sida. Grâce à eux j’ai rencontré les amis du patchwork des noms, puis j’ai rencontré Les Petits Bonheurs.

J’y suis devenue bénévole car j’avais besoin de donner un peu plus de sens à mon bénévolat et j’aimais l’idée d’être en contact avec les personnes suivies. Je n’ai pas beaucoup de temps pour faire les visites en hôpitaux mais j’essaye d’être là pour les déjeuners et faire quelques sorties culturelles.

Mon meilleur souvenir est pour l’instant d’avoir accompagné une jeune fille pour devenir elle-même bénévole dans une association. Il n’y a pas de prix pour le sourire sur son visage à chaque fois que je l’ai croisée dans ses missions.

Etant intermittente du spectacle mon emploi du temps est assez aléatoire et je ne peux pas toujours m’investir de la même façon mais je fais mon maximum et j’aime ça.